• pic
  • elu
  • promoteur
  • bailleur
  • investisseur
  • g-habitate

Restez informé-e de nos actions

Dernières actus

Ça déménage à l’Ouest : un chantier sur les rails

    Il y a un an et demi, Récipro-Cité inaugurait son action dans le Grand-Ouest et plus spécifiquement son

Lire la suite

Inauguration de la première Maison des Projets en Île de France

    La 17 octobre au soir s’est tenu, au cœur de l’écoquartier de l’Eau Vive, l’inauguration de la première

Lire la suite

Aubagne : lancement de la première résidence Cocoon’Âges !

    Je profite de mon passage dans la commune pour aller jeter un coup d’œil sur la résidence Cocoon’âges

Lire la suite
Toute l’actualité >

Réhabilitation : comment dépasser les façades ?

 

Changer de peau tout en restant soi même, c’est un peu le défi d’une opération de réhabilitation. Comment préserver la vie sociale, mais aussi l’identité d’un lieu de vie ou d’un quartier, tout au long d’une transformation importante, même si elle est progressive?

 

scaffold-1258470_960_720

 

L’opinion publique se souvient de la première vague de renouvellement urbain pour ses nombreuses démolitions, pas toujours bien vécues, parfois empreintes d’une certaine violence symbolique. Sans vouloir comparer cette “déconstruction-reconstruction” à la réhabilitation – car elles ont des problématiques et des modèles économiques différents – il est clair qu’à l’heure du recyclage, la solution “réha” a bien meilleure presse. Peut-on pour autant faire l’économie d’un accompagnement social du changement, voire d’une redynamisation du lieu de vie?

 

“Aujourd’hui, beaucoup de transformations sont visibles après les opérations réalisées dans les quartiers les plus abîmés, qui ont parfois été le théâtre de vaste chantiers. Mais cette nouvelle “enveloppe” est-elle suffisante ? Dans certains quartiers, les élus s’épuisent à la tâche, les associations et leurs bénévoles sont rincés, les bailleurs font ce qu’ils peuvent, et les habitants se désespèrent.” 1

 

Qu’on soit ou pas dans le cadre de la politique de la ville l’enjeu est de construire de véritables lieux de “vie bonne” pour tous. Pour les projets ANRU, la transformation de l’urbain et du bâti financées par la collectivité et Action logement peut être accompagnée par des moyens affectés à l’organisation du vivre ensemble pour former et informer, pour expliquer et impliquer, bref pour responsabiliser les habitants et les acteurs locaux. Dans d’autres contextes, les bailleurs et maîtres d’œuvres soucieux d’une opération réussie peuvent faire appel à la Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale, voire à des accompagnements plus innovants, qui initient une gestion plus durable du patrimoine. Les publics fragiles, les plus durement touchés, doivent être au centre de notre attention.

 

Image1

 

Mutualisons les efforts sur des projets intelligents créateurs d’énergie pérenne. Car le mieux vivre ensemble, c’est l’affaire de tous, et il doit naître d’une synergie. Dans le cas des réhabilitations, il se prépare en amont des grands travaux et les accompagne pendant, voire après la fin du chantier, pour un mieux-vivre qui dure et qui rayonne sur le quartier.

 

Article rédigé par Mehdi LAKEHAL, Coordinateur de projets

 

1 : SLB, 12/05/2016

Inscription au fil d'actualité Récipro-Cité

on se rencontre ?

Contactez-nous pour en parler
Récipro-Cité

7, quai Jean Moulin

contact@recipro-cite.fr

04 82 53 56 62

Laissez-nous un message, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Vous êtes...

d4b3538c4b9f13b767be18bf84058591WW