• pic
  • elu
  • promoteur
  • bailleur
  • investisseur
  • g-habitate

Restez informé-e de nos actions

Dernières actus

Ça déménage à l’Ouest : un chantier sur les rails

    Il y a un an et demi, Récipro-Cité inaugurait son action dans le Grand-Ouest et plus spécifiquement son

Lire la suite

Inauguration de la première Maison des Projets en Île de France

    La 17 octobre au soir s’est tenu, au cœur de l’écoquartier de l’Eau Vive, l’inauguration de la première

Lire la suite

Aubagne : lancement de la première résidence Cocoon’Âges !

    Je profite de mon passage dans la commune pour aller jeter un coup d’œil sur la résidence Cocoon’âges

Lire la suite
Toute l’actualité >

Renouvellement urbain : impliquer durablement les habitants dans le devenir de leur quartier

 

Montbéliard-Hexagones

Quartier de la Petite Hollande, Montbéliard (25)

Il y a deux ans était votée la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, après une réflexion d’une année menée par le Comité Interministériel des Villes. À travers ce texte, les fondements de la politique de la ville étaient confirmés, sur la base de nouveaux Contrats de Ville regroupant près de 1300 quartiers[i] sélectionnés selon le critère unique du revenu de leurs habitants. Sans fortement s’éloigner de sa définition précédente, la nouvelle politique de la ville a fait le choix de concentrer les efforts sur les territoires les plus en difficulté, et avec une volonté réaffirmée d’adopter une démarche transversale en mobilisant tous les acteurs locaux sur les problématiques urbaines, sociales et économiques, en particulier dans les quartiers en renouvellement urbain.

 

Cette synergie repose notamment sur la capacité des porteurs de projet à intégrer les habitants et usagers du quartier dans la construction de ce dernier :

 

« [La politique de la ville] s’inscrit dans une démarche de coconstruction avec les habitants, les associations et les acteurs économiques, s’appuyant notamment sur la mise en place de conseils citoyens, selon des modalités définies dans les contrats de ville, et sur la coformation. » [ii]

 

Dans les quartiers concernés par le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, ce principe fait même partie des critères de recevabilité des projets :

« Les habitants et usagers du quartier, notamment les représentants des associations de locataires présentes sur le quartier, sont parties prenantes du projet de renouvellement urbain. Ils sont associés à toutes ses étapes, dans une dynamique de coconstruction : partage du diagnostic préalable, élaboration du projet, suivi des réalisations, évaluation des résultats du projet. »[iii]

 

La mobilisation des habitants d’un quartier peut sembler épineuse pour certains, et la culture de la participation est jeune sur la plupart des territoires français. Le réseau national des centres de ressources a d’ailleurs constaté, dans un communiqué récent, que cette mise en œuvre ne suscitait pas le même intérêt partout :

« Plus que pour tout autre enjeu de la réforme de la politique de la ville, les différences sont particulièrement marquées d’un territoire à l’autre, avec des acteurs politiques, associatifs et professionnels plus ou moins sceptiques, voire réticents à la participation des habitants. »[iv]

 

participation habitants

Démarche participative animée par Récipro-Cité

 

Pourtant, la mise en œuvre opérationnelle d’une démarche participative, donnant réellement à l’habitant et à l’usager du quartier la possibilité de s’impliquer dans le devenir de leur quartier, dépasse la simple injonction politique et se révèle un outil précieux pour des projets durables et adaptés. Non seulement l’implication réelle des riverains permet d’accéder à une connaissance des réalités du terrain, mais elle permet de semer les premières graines d’une dynamique de quartier fondée sur le voisinage actif.

 

Certes, l’implication de centaines de ménages ne va pas de soi, a fortiori sur des territoires particulièrement touchés par l’isolement. Cependant, il existe aujourd’hui des méthodologies innovantes d’approche du terrain. C’est dans cet esprit que Récipro-Cité propose aux collectivités et aux bailleurs sociaux concernés par la politique de la ville une assistance, à la fois dans la construction participative de leur projet, mais aussi pour un accompagnement autonomisant des habitants, dans le but de les rendre acteurs de leur lieu de vie.

 

Leur implication dans une démarche pérenne de coopération avec les autres acteurs locaux, notamment le bailleur, est un véritable enjeu pour la politique de la ville, qui, dans ses fondements, a vocation à être transitoire et à laisser place à moyen terme aux politiques de droit commun.

 

Article écrit par Mehdi, Coordinateur de Projets

[i] Décret n° 2014-1750 du 30 décembre 2014 fixant la liste des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les départements métropolitains

[ii] LOI n° 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine (1)

[iii] Règlement général relatif au nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) validé par le conseil d’administration du 16 juillet 2015

[iv] Note du réseau national des Centres de Ressources – Décembre 2015 « Premiers regards sur la mise en oeuvre de la réforme de la politique de la ville »

Inscription au fil d'actualité Récipro-Cité

on se rencontre ?

Contactez-nous pour en parler
Récipro-Cité

7, quai Jean Moulin

contact@recipro-cite.fr

04 82 53 56 62

Laissez-nous un message, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Vous êtes...

79c654787aeace0263cca48c5a36e5c6ttttttttttttttttttttttttttttttt