Cité Tase : un premier pas vers la requalification d’une Cité jardin emblématique de la métropole lyonnaise - Reciprocité

  • pic
  • elu
  • promoteur
  • bailleur
  • investisseur
  • g-habitate

Dernières actus

Cocoon’Âges Guyancourt ouvre ses portes !

    La première résidence intergénérationnelle Cocoon’Âges d’Ile de France ouvre ses porte à Guyancourt !   Livré le 5

Lire la suite

Les Défis d’Or 2019 : c’est gagné !

    Nous sommes très fiers d’avoir remporté le prix “Adapter la ville aux seniors” lors de la 13ème édition

Lire la suite

Les Tiers-Lieux, la solution pour redynamiser les territoires ? [NEWSLETTER #1]

    Découvrez la première édition de notre nouvelle newsletter ! Ce premier dossier présente les tiers-lieux comme leviers de

Lire la suite
Toute l’actualité >

Cité Tase : un premier pas vers la requalification d’une Cité jardin emblématique de la métropole lyonnaise

 

 

La Grande Cité Tase fait partie de ces Cités ouvrières emblématiques et patrimoniales du 20ème siècle : tout d’abord symbole du progrès social sans pour autant sacrifier à une recherche esthétique urbaine et architecturale, elles visaient une satisfaction des principaux besoins des ouvriers et de leurs familles : se loger, travailler, se nourrir (grâce aux jardins vivriers) … mais aussi créer du lien et s’entre-aider.

 

 

Aujourd’hui, cette Cité a subi le même sort que tant d’autres cités ouvrières péri-urbaines : les usines ont fermé, une partie des bâtiments a été démolie pour faire place à des résidences plus récentes, la population a fortement évolué, les enfants ont grandis, les anciens ouvriers ont vieilli…

 

En conséquence, le sentiment d’appartenance et l’entre-aide se sont affaiblis et les fragilités économiques et sociales sont aujourd’hui fréquentes. De plus, le quartier est désormais marqué par les dégradations et par l’insécurité en périphérie de résidence ; ce qui participe au repli sur soi et à la dégradation de l’image du quartier.

 

A cela s’ajoute enfin un bâti vieillissant, mettant les locataires en situation de précarité énergétique.

 

 

Ayant conscience à la fois des enjeux, mais également du potentiel de ce site, le bailleur social Sollar – 1001 Vies Habitat a décidé d’amorcer une démarche de requalification de ce secteur.

 

Pour cela, Sollar a choisi de se faire accompagner par Récipro-Cité pour mener dans un premier temps un travail de diagnostic et de concertation avec les habitants et les acteurs locaux. L’objectif était de préciser les enjeux, besoins et difficultés et ainsi permettre la conception d’un projet de requalification adéquat et ambitieux, respectueux du patrimoine et de l’histoire du quartier, tout en répondant aux besoins et préoccupations des habitants.

 

Il s’agira ainsi de tendre vers la Cité Jardin du 21ème siècle en proposant une réhabilitation de qualité tant esthétique, qu’énergétique et d’usages. Cependant, les enjeux de ce secteur nécessitent une intervention à la fois urbaine, mais aussi sociale.

 

Pour ce faire, le dispositif Chers Voisins sera proposé en complément de la requalification urbaine sur les résidences du secteur Tase de manière à favoriser le lien social et intergénérationnel, la solidarité et le pouvoir d’achat sur ce secteur dégradé, et qui pourtant porte en lui le germe de la ville de demain : plus verte, moins énergivore, mais également plus apaisée, plus humaine et solidaire.

 

 

Article rédigé par Alice, chargée de projet.

Inscription au fil d'actualité Récipro-Cité

on se rencontre ?

Contactez-nous pour en parler
Récipro-Cité

7, quai Jean Moulin

04 82 53 56 62

Contactez-nous par e-mail à l'adresse suivante : contact@recipro-cite.fr
6092e65760052c2fdc85712d63701ebfGGGGGGGGGGGGGGGG