Menu
Newsletter
logo réciprocité
Merci ! Votre message a été envoyé avec succès.

Réciprocité, une nouvelle conception du vivre-ensemble, crée un lien social et intergénérationnel dans le cadre de l'habitat social sur Lyon, Nantes, Marseille et Paris

Réciprocité - Réciprocité - Les points importants de la démarche participative

Les points importants de la démarche participative

16.03.2021 démarche participative - gestion-animation - concertation
L'article

L'article

Article rédigé par Audrey.


Une démarche participative, comment conjuguer le singulier et le pluriel

Dans la plupart des définitions de la démarche participative, on trouve les termes de « partage », « différents acteurs », « où chacun à sa place », et « sens ». On peut donc définir la démarche participative comme l’action de rechercher à impliquer différents acteurs dans la construction d’un projet qui a du sens pour chacun.

Une démarche cadrée

Pour qu’elle soit efficace, une démarche participative doit avoir un cadre. Quelles sont les grandes étapes et la finalité du projet ? Quand et dans quel but cherche-t-on à impliquer différents acteurs ? Quels doivent être ces différents acteurs ?

Autant de questions auxquelles il faut répondre en amont d’une démarche participative, afin d’en dessiner les grandes lignes et d’énoncer un cadre aux participants. Ainsi, chacun saura vers quoi l’entend, la méthode choisie pour y arriver et le rôle qu’il a à jouer.

Une démarche accompagnée

La démarche participative n’évite pas nécessairement les conflits ; elle les accompagne. Véritable lieu d’expression des différences de besoins, d’attentes, de perceptions et de réalités, mais aussi de leurs similitudes ; elle permet la rencontre et le débat, à condition qu’elle soit accompagnée. Il faut nécessairement une chef d’orchestre, coordonnant la participation du tous et dégageant un consensus collectif. Il est la garant du cadre, le facilitateur, le médiateur, identifié de tous les acteurs impliqués dans la démarche. C’est également lui qui veillera à ce que chacun trouve sa place dans ce principe de démarche participative.

Une démarche inclusive

Pour qu’un projet ait du sens pour un individu quel qu’il soit, il faut qu’il lui soit accessible, qu’il en comprenne les étapes et les enjeux, qu’il sache où est sa place dans ce projet et surtout qu’il s’y sente bien. Points sensibles de la démarche participative :
  • Comment avancer avec autant d’acteurs différents ? Comment s’assurer d’un même niveau de compréhension ? Comment impliquer sans frustrer ou trop exiger ?
  • Mener une démarche participative signifie aussi s’adapter aux compétences et aux rythmes de l’ensemble des participants.
  • Ne pas utiliser un jargon trop spécifique.
  • S’assurer de la compréhension de tous en interrogeant régulièrement.
  • Entendre que certains accorderont du temps personnel bénévole à la démarche quand d’autres interviendront dans le cadre de leurs missions professionnelles. Jauger les enjeux propres à chacun des participants.
Une démarche participative doit rassembler toutes les bonnes conditions à ce que chacun ait la possibilité de s’impliquer, quel que soit son statut, parcours, etc.

Pour être efficace, elle devra conjuguer les compétences, les appétences individuelles avec les besoins du projet collectif.

Les démarches participatives au services du mieux vivre-ensemble

L’ensemble des projets développés par Récipro-Cité visent à mettre en place une démarche participative pour améliorer le vivre ensemble au sein de l’habitat.
L’Assistance à Maîtrise d’Usage et la Gestion-Animation, compétences phares de l’entreprise, permettent la concertation, la rencontre, l’échange et la collaboration de différents acteurs de territoire et visent à tisser de liens, créer des passerelles afin de co-construire un projet de mieux vivre ensemble. C’est une démarche cadrée, accompagnée et inclusive.