Menu
Newsletter
logo réciprocité
Merci ! Votre message a été envoyé avec succès.

Réciprocité, une nouvelle conception du vivre-ensemble, crée un lien social et intergénérationnel dans le cadre de l'habitat social sur Lyon, Nantes, Marseille et Paris

Réciprocité - Réciprocité - La relation de proximité et de confiance, la clé pour une Gestion-Animation réussie

La relation de proximité et de confiance, la clé pour une Gestion-Animation réussie

16.03.2021 gestion-animation - vivre-ensemle - habitat intergénérationnel
L'article

L'article

Article rédigé par Johanna.


Les multiples facettes du Gestionnaire-Animateur

Le métier de Gestionnaire-Animateur chez Récipro-Cité comprend de multiples facettes, nécessitant une polyvalence quotidienne. Reconnu comme étant le spécialiste en termes de création de lien social, on l’identifie comme un facilitateur, un tisseur de liens, qui peut parfois se transformer en bricoleur, formateur ou encore en magicien… Sa finalité consiste à créer les conditions propices à la convivialité et à favoriser les rencontres et les échanges intergénérationnels solidaires au sein d’une Maison des Projets. Le Gestionnaire-Animateur accompagne les habitants à devenir acteurs de leur lieu de vie, en les outillant progressivement, dans l’optique de leur autonomisation future. Pour ce faire, gagner la confiance de ceux avec qui il travaille est primordial. La bienveillance et l’envie de partager un peu de soi sont, entre autres, des qualités indispensables pour mener à bien une mission de Gestion-Animation. Celles-ci permettent souvent d’établir instantanément un lien solide et durable dès le démarrage et sont rapidement mises à profit, notamment durant l’Assistance à Maitrise d’Usage (AMU), la première étape lors du lancement d’un projet de résidence intergénérationnelle chez Récipro-Cité.

Première étape : l’Assistance à Maîtrise d’Usage

L’AMU, qui consiste à rencontrer individuellement chaque habitant des résidences partenaires, permet au Gestionnaire-Animateur de se présenter, de nouer un premier contact plus ou moins long et de se positionner en situation d’écoute active. Cette étape clé pour le bon déroulement et l’adaptation du projet local est très appréciée par les habitants rencontrés, qui ouvrent volontiers la porte de leur logement (hors COVID) et nous réservent globalement un accueil très convivial. Ce court moment d’échanges, qui peut toutefois durer plus d’une heure dans certaines situations, est une véritable mine d’or pour le Gestionnaire-Animateur, qui peut souvent identifier de potentiels référents de clubs d’activités ou encore déceler des fragilités, sur lesquelles il pourra porter une attention particulière par la suite. Ce premier contact donne généralement le ton de la suite de la relation ; il est donc inévitable qu’il soit établi par le Gestionnaire-Animateur local pour avoir une connaissance fine des habitants et un lien dès le lancement ; il s’agit d’un atout indéniable pour la mobilisation collective ensuite. A titre d’illustration, sur le projet Chers Voisins à Lieusaint (écoquartier de l’Eau Vive) la première période d’AMU, durant laquelle la Gestionnaire-Animatrice a pu rencontrer 37 ménages sur 40 logements fin 2015, 4 référents de clubs ont été identifiés et ont constitué le premier petit « noyau dur », encore présent 5 ans après le lancement du projet.

La Maison des Projets ouverte à tous

La Gestionnaire-Animatrice a été témoin de l’évolution du lien avec l’ensemble des habitants au gré des mois et des évènements conviviaux, organisés à la Maison des Projets, située au cœur de l’écoquartier et ouverte à tous. Ces moments propices aux échanges et au « lâcher-prise » ont inéluctablement favorisé la relation de confiance, devenue parfois presque amicale avec quelques habitants. En effet, certains, plutôt réticents au démarrage, ont rejoint le collectif progressivement et d’autres, déjà impliqués dans le projet se sont davantage livrés à la Gestionnaire-Animatrice au fil du temps, quant à leur situation personnelle. La connaissance des situations de vie d’une grande majorité d’entre eux, ainsi que le lien de proximité grandissant sur un modèle résidentiel, comme à Lieusaint, nécessite pour la Gestionnaire-Animatrice de prendre parfois du recul, pour réussir à faire la part des choses et conserver une posture professionnelle vis-à-vis des habitants.

En conclusion, on peut définir le Gestionnaire-Animateur comme étant le levier central de nos projets intergénérationnels, permettant à la fois de mettre en lien les habitants, les accompagner à monter de fabuleux projets collectifs mais aussi de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle au cœur d’un quartier, en intégrant des locataires issus du locatif social ou privé, des copropriétaires ainsi que des partenaires locaux (institutionnels, associations…) pour favoriser le vivre-ensemble au-delà des murs des résidences partenaires.

Les témoignages de deux locataires des résidences partenaires et adhérentes de l’association Chers Voisins à Lieusaint (77) illustrent parfaitement cette relation de proximité précieuse pour la Gestion-Animation :

« Pour moi, la Gestionnaire-Animatrice est vraiment au cœur de la vie de l’association et des habitants. Nous avons créé une relation solide et amicale basée sur la confiance. Elle a toujours été là lorsque j’ai eu besoin d’aide, notamment dans le cadre de mes recherches d’emploi par exemple. J’ai pu également vivre des expériences enrichissantes d’un point de vue social et personnel, car elle m’a permis de me mettre en lien avec mes voisins et de mener à bien plusieurs projets et évènements collectifs ; elle m’a aidé à sortir de mon isolement. Par ailleurs, grâce à un partenariat noué entre la Gestionnaire-Animatrice et le Collectif d’Animation de l’Habitat Participatif (CAHP-IDF), j’ai appris à connaître ce concept d’habitat différent, dans lequel je me suis immédiatement intégrée pour vivre autrement et davantage en lien avec mes futurs voisins. Le projet est en cours et devrait voir le jour en 2022 ; de chouettes perspectives permises par l’expérience collective que j’ai vécue tant dans la gestion du lieu de vie commun que dans les activités grâce à l’association Chers Voisins et à la Gestionnaire-Animatrice. »
Audrey, 38 ans

« Le lien avec la Gestionnaire-Animatrice s’est très rapidement créé dès le début lorsqu’elle est venue me rencontrer à mon domicile [AMU], au lancement du projet Chers Voisins à Lieusaint. Je lui ai livré une grande partie de mon histoire, me suis confiée à elle et la relation de confiance s’est naturellement instaurée. Je la considère comme ma petite fille, on est très proches ; elle m’a permis de rencontrer mes voisins d’immeuble, de quartier, m’a apporté du réconfort, autre que celui que pouvait me donner ma famille. Ce lien m’a tout de suite donné envie de m’investir dans la Maison des Projets pour faire des activités avec mes voisins, partager mon expérience et mes connaissances ; je suis même devenue référente convivialité et j’accueille aujourd’hui mes voisins pour des repas et apéritifs partagés, des sorties conviviales… En 1 an avec Chers Voisins, j’ai fait plus de choses qu’en 10 ans dans ma vie. »
Marie-Noëlle, 76 ans