[NEWSLETTER #1] Les tiers-lieux, "facilitateurs" des territoires ? - Reciprocité

  • pic
  • elu
  • promoteur
  • bailleur
  • investisseur
  • g-habitate

Dernières actus

NEWSLETTER #3 – Le Vivre-Ensemble, une mission ESSentielle !

    Après 9 ans à créer puis animer des lieux de vie favorisant les conditions du vivre et du

Lire la suite

Nouvelle résidence Cocoon’Âges au Havre

    Plus que quelques mois avant la livraison fin 2020 de la résidence intergénérationnelle Cocoon’Âges au Havre avec Eiffage

Lire la suite

Récipro-Cité, nouvel acteur de l’ESS !

    L’humain est depuis toujours au cœur de notre mission sociale. Les valeurs et principes portés par l’ESS sont

Lire la suite
Toute l’actualité >

[NEWSLETTER #1] Les tiers-lieux, “facilitateurs” des territoires ?

 

 

Les Tiers-lieux : de quoi parle-t-on vraiment ?

 

Historiquement, c’est le sociologue Ray Oldenburg qui définit en 1989 pour la première fois le terme de tiers-lieu afin de mettre en avant la nécessité de créer des lieux intermédiaires : « the third place » est un lieu qui se trouve à mi-chemin entre le domicile et le lieu de travail et qui favorise les rencontres et les échanges entre les individus.

 

Une multitude de définitions existe aujourd’hui, celle retenue par le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales pour l’Appel à manifestation d’intérêt « Fabriques de territoire » est par exemple :

 

« Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble. Chaque tiers-lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais ils permettent tous les rencontres informelles, les interactions et l’innovation sociale. Ils sont les lieux des transformations du travail, de la transition écologique, favorisent l’apprentissage de pair à pair, la créativité et les projets collectifs tout en offrant convivialité et flexibilité. Ils sont ces nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives qui contribuent à la vitalité de nos territoires. »

 

Au-delà d’une définition très générale traduisant l’immense diversité du paysage des tiers-lieux en France (espaces de coworking, cafés associatifs, fablab, makerspaces, repairs cafés, MJC, maisons des services au public, etc.), certains éléments forts participent d’une base commune : la flexibilité et la multiplicité des usages, l’ancrage local fort et un modèle économique mixte.

 

Les projets de tiers-lieux sont également souvent marqués par une volonté forte de favoriser les nouvelles manières de « faire le territoire » pour accompagner les grandes transitions et mutations actuelles : l’inclusion numérique, la mobilité douce, l’économie du partage, la consommation responsable, les nouveaux modes de travail, etc. Une ambition pleinement partagée par notre équipe au travers des projets que nous accompagnons au jour le jour !

 

 

Un contexte favorable au développement…

 

Du fablab en centre urbain dense à la réhabilitation d’une ancienne friche industrielle en zone périurbaine en passant par le café associatif en territoire rural, ce sont plus de 1800 tiers-lieux déjà implantés dans tout l’hexagone. Aujourd’hui 54% d’entre eux sont situés dans les métropoles et 46% hors des grands centres urbains.

 

Un chiffre qui a vocation à croître de manière importante dans les prochaines années grâce à un contexte politique et économique favorable à ces nouvelles manières de faire la ville et les territoires :

 

  • L’émergence de nombreux appels à manifestations d’intérêts et d’appels à projets à l’échelle nationale et régionale, principalement à l’initiative d’acteurs publics, avec l’idée de répondre à une problématique essentielle : quels sont les leviers à activer pour permettre un développement rapide et important de ces lieux à forte valeur ajoutée pour les territoires ?
  • Une prise de conscience des acteurs de l’habitat et de la construction à la notion de maîtrise d’usage et la nécessité de penser la ville de demain avec les futurs usagers : le bâti n’a plus seulement pour exigence de répondre à des normes environnementales élevées mais doit aussi favoriser l’implication de tous dans sa conception.
  • La réflexion menée actuellement par les villes moyennes pour favoriser « les initiatives utiles à l’activité économique et sociale des centres-villes, tout en les inscrivant dans une perspective de développement durable » dans le cadre du programme Action Cœur de ville.

…et un impact réel sur les territoires !

 

La démarche collective constitue souvent le point de départ de la création d’un nouveau tiers-lieu. Plus qu’un simple espace de rencontres et d’échanges, le tiers-lieu devient alors un véritable laboratoire d’innovation sociale grâce à l’implication d’un écosystème d’acteurs locaux : habitants, commerçants, associations, entreprises, collectivités, etc.

 

Là est le principal atout de ces lieux : grâce à l’implication de tous et à une grande flexibilité dans les pratiques et les manières de faire, ces lieux se démontrent particulièrement résilients puisqu’ils sont le reflet d’enjeux spécifiques au territoire. La gestion et la gouvernance peuvent alors prendre des formes diverses en fonction des objectifs donnés : association, SCOP, SCIC, entreprise privée, structure publique.

 

Ainsi, un tiers-lieu peut jouer un rôle à part entière dans l’essor économique et social d’un quartier ou d’un territoire comme le démontrent les derniers travaux de recherche sur le sujet. Voici quelques-uns des impacts identifiés grâce au retour d’expérience des premiers tiers-lieux:

 

  • La dynamisation du tissu économique local par la valorisation des circuits courts et des services de proximité
  • La lutte contre l’isolement et la multiplication des rencontres entre différents types de publics
  • Le développement d’initiatives locales par la mise à disposition d’espaces et d’outils adaptés
  • La sensibilisation aux enjeux de la transition écologique
  • L’accompagnement à l’inclusion numérique
  • Un rôle de tiers de confiance pour les services publics

Les Tiers-Lieux Récipro-Cité, des « espaces de vie partagée(s) »

 

Incubateurs de projets collaboratifs et d’initiatives portées par les habitants au cœur des résidences et des quartiers, les tiers-lieux conçus et accompagnés par Récipro-Cité ont pour ambition de favoriser le pouvoir d’agir de chacun :

 

  • Lieux de coopération fédérant un écosystème d’acteurs locaux
  • Lieux de participation favorisant la gouvernance partagée, la transmission de savoir-faire, de compétences et de connaissances
  • Lieux d’inclusion ouverts à tous et toutes

 

Parfois appelés Maison des Projets ou Conciergerie Participative®, nos tiers-lieux se retrouvent dans des contextes très différents, du logement social à la construction neuve, des résidences aux quartiers. Ainsi, sur l’ensemble du territoire français des dizaines d’initiatives font vivre nos tiers-lieux au quotidien : friperies solidaires, jardins partagés, ateliers informatiques, cours de soutien, clubs créatifs… Notre volonté aujourd’hui : maximiser notre impact sur les territoires par le déploiement de ces tiers-lieux dédiés aux nouvelles manières de faire et vivre ensemble !

 

Découvrir le projet à Neufchâtel-en-Bray

 

Les ressources

 

  • Région Nouvelle Aquitaine – Rapport tiers-lieux, à l’usage des collectivités : comment faciliter le développement des tiers-lieux dans vos territoires ?

 

 

Article rédigé par Léa.

 

Inscription au fil d'actualité Récipro-Cité

on se rencontre ?

Contactez-nous pour en parler
Récipro-Cité

7, quai Jean Moulin

04 82 53 56 62

Contactez-nous par e-mail à l'adresse suivante : contact@recipro-cite.fr
3acce8ac40ad0cf64680596c930149cd{{{{